La Renault 20 TS et la Renault 30 TX de Sebastien

Je me présente Sébastien, 40 ans, mécanicien dans le BTP.

L’histoire commence en janvier 1980 quand mon grand-père prend livraison d’une Renault 20 TS vert algue achetée via une connaissance qui travaillait à l’usine Renault de Boulogne Billancourt. J’adorais quand il m’emmenait faire un tour car à l’arrière, il y avait plus de place que dans la R18 GTL de mon père. Elle était aussi plus luxueuse avec sa boite 5 vitesses, ses vitres électriques, son accoudoir sur le dossier de la banquette arrière et sa fermeture centralisée. Et puis il y avait ce moteur 2 litres qui avait un bruit particulier à froid ainsi que celui de la direction assistée lorsque l’on tournait le volant.

En 1985, mon père a racheté la 20 à mon grand-père et l’a gardée jusqu’en 1995. C’est sur cette voiture que j’ai appris à conduire et même fait la conduite accompagnée. Depuis, il l’a remplacée par d’autres R20 et en est aujourd’hui à sa 4ème.

Pour ma part, c’est en 2005 que j’ai franchi le cap. Faute d’avoir trouvé une R20 qui me plaisait, je me suis rabattu sur une Renault 30 TX phase 2 de décembre 1980. Le V6 injection… Quel bruit !!! Et les accélérations, quelle différence avec la R20. Je suis tombé tout de suite amoureux malgré l’intérieur des phases 2 que je n’aime pas. Mais la R20 de mon enfance me manquait et c’est sur le net en 2009 que j’ai pu trouver exactement la même Renault 20 que mon grand-père. Par la suite, j’ai remplacé ma 30 TX par une autre avec l’ancien tableau de bord en 2010.

 En octobre 2014, j’ai acquis cette 20 TS phase 1 première main avec cette rare couleur « agate » de mai 1980 avec seulement 42000km. Elle a la particularité d’avoir été vendue en France mais était initialement prévue pour le marché allemand. Après 1000 km aller/retour avec un camion plateau pour rapatrier la belle du Cantal, elle a eu le droit à une bonne révision avec vidange de tous les fluides, remplacement de la courroie de distribution, des freins, du radiateur et des pneus. Les jantes ont été sablées et repeintes.

Le peu de corrosion présent dû à son exposition aux intempéries a été traité. Heureusement qu’elle a été traitée au Dinitrol à sa sortie d’usine.

Pour lui donner un peu plus de cachet, je lui ai monté un magnifique intérieur cuir noir en respectant le code couleur d’époque (remplacement des panneaux de portes, de la moquette et du bandeau de planche de bord). J’ai aussi remplacé les vitres par des teintées et monté les chromes de portes de la 30. Après un mois de rénovation et un contrôle technique vierge, la Renault 20 attaque une nouvelle vie.

En novembre 2017, elle a été rejointe par une Renault 30 TX phase 1 d’avril 1980, couleur « gris acier » avec seulement 64000 km.

Je suis allé voir cette voiture en mai 2017 mais le vendeur était trop gourmand au niveau prix à l’époque. La voiture dormait dehors et ne démarrait même pas du fait de ces nombreuses années à l’arrêt. Tout ça laissait présager de nombreuses réparations. C’est au salon «Epoqu’auto» à Lyon où j’exposais ma R20 sur le stand de mon club que j’ai appris que la voiture était toujours à vendre et que j’ai pu enfin me porter acquéreur car le vendeur avait revu son tarif à la baisse. Une fois dans son nouveau garage, la longue remise en route a pu commencer.

Le réservoir, les deux pompes à essence, tout le système d’injection, la pompe à eau et le démarreur ont dû être remplacé. Il a fallu aussi déposer la culasse du banc droit pour remplacer une soupape d’admission tordue. Au bout de deux semaines, le V6 PRV c’est enfin réveillé et la voiture parcourir ses premiers kilomètres. Pour lui redonner vie, j’ai dû sacrifier mon ancienne R30 faute de pièces disponibles, comme le réservoir. C’en est suivi une grosse révision avec toutes les vidanges, remplacement des freins AR, les courroies, une partie de l’échappement, et les flexibles de freins.

Les jantes alu ont été rénovées et chaussées de pneus TRX tous neuf. Janvier 2018, la Renault 30 TX a réussi son contrôle technique et a de nouveau repris la route.

Aujourd’hui la 20 TS totalise 64000 km et la 30 TX 69000 km. Malgré leur âge et le fait qu’elles soient techniquement dépassées, je ne me lasse pas de parcourir à leurs volants de nombreux kilomètres sur les belles routes de France et même étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.